Occupation Double chez nous, épisodes 13-17: Lèvres juteuses, Big Mac et tour du monde

On a le droit cette semaine à non pas un mais deux séances de frenchage pendant le party hebdomadaire. Parle-moi de ça des bouches qui goûtent le sucre de la Poppers et qui shakent un peu à cause du trop-plein de Guru.

Les filles de la maison mixte doivent choisir des garçons de l’autre maison pour aller faire de la motomarine au grand froid et chiller dans un hôtel sur l’eau, le Flototel, dont le design a été assuré par mon amie Marie-Ève, de la boite Issadesign. Ben oui, une grosse plogue sale, pis? Éloïse se garroche pour choisir Charles, ce qui irrite Noémie, qui changera pas son air de bœuf de la journée, pratiquement. Marjorie choisit Luis et Noémie prendra Jamie après avoir boudé, tout en promettant qu’elle va voler un peu de temps avec Charles pendant l’activité.

Vincent est quand même froissé de la facilité avec laquelle Éloïse papillonne vers Charles. « C’t’une grosse conne lionne », confiera-t-il à Noémie. Jamie le simplet se réjouit de la tournure des évènements et savoure son sandwich aux œufs.

Comme on se doutait, Noémie a zéro entregent, zéro conversation, pis elle dit rapidement à Jamie que c’est Charles qu’elle voulait avoir en date. Celui-ci se fait confirmer qu’Éloïse est intéressée à lui. Pauvre Jamie. « C’était pas mal ma pire date », dira-t-il.

Charles était justement en train d’être cute et de donner un coton ouaté à Éloïse, qui restait froide et fake, lorsque Noémie le prend à l’écart pour ne pas qu’il oublie qu’elle l’a dans sa mire de fille gourmande mais plate, tout en lui rappelant que Vincent est son top 1. Charles n’est pas impressionné et veut retourner avec la Ice Queen de la maison mixte. Il se voit d’ailleurs déjà en finale avec elle. « Calmos le plouc! », me texte Alex.

Durant ce temps, les restants ont le droit à une date ciné-parc. Les garçons, ayant le choix de la fille accompagnatrice, choisissent comme suit : Renaud prend Naadei, Patrick choisit Stacey (qui?) et Vincent prend Julie. Il lui dit vite qu’il aurait voulu choisir Stacey, mais il s’est rabattu sur une « amie », vu que la grecque était déjà prise. Naadei commence à discuter avec Renaud. Elle le trouve plate, vraiment beige. Il lui sort des dictons genre « si t’aimes une fleur, ramasse là pas » pis des paroles ringardes de même. Finalement, il lui avoue qu’il serait game d’avoir un couple ouvert et qu’il a déjà essayé avec un gars, soûl dans une soirée. Ça n’a pas vraiment fonctionné, semble t’il dire, mais ça charme Naadei qui le trouve soudainement cool. « +10 points », s’exclame-t-elle.

De son bord, Patrick rote pendant sa date parce qu’il est comme mon fils de 5 ans et Stacey trouve ça drôle, . Heureusement pour lui, elle adooooore quand ses dates rotent et pètent devant elle. « On m’appelle le Pavarotti des rots », se vante-t-il. Mais QUI t’appelle de même?! En quittant l’activité, Julie, en pleine illusion, va dire à Patrick qu’elle aimerait partir en voyage avec lui. Oui, oui, ma fille, mais retiens pas ton souffle!

Jay vient annoncer que les candidats ordinaires auront la possibilité de détrôner ceux de la maison mixte en les affrontant dans un ODéfi. C’est quoi ça, me demandez-vous? Meh. Cette semaine, c’est une course à obstacle. « J’ai hâte de voir Julie se battre avec un coton tige géant! », s’exclame Alex. Une fille doit choisir qui ira se battre ainsi que son adversaire. Oh! C’est Stacey qui ira à la course contre Éloïse! Enfin un peu d’action pour Stacey. Elle demande à Vincent de l’accompagner pendant l’événement, alors que Charles viendra appuyer Éloïse. Tout le monde veut que celle-ci décolle de l’aventure, alors c’est une bonne chose si elle intégrait la maison des ordinaires, elle n’a plus l’immunité!

Vincent commence fort à avoir une personnalité et il parle beaucoup à la caméra. Ça gosse ma gang un peu mais moi je trouve ça sympathique pour l’instant. Tsé, il n’est pas Adamo, mais c’est cute.

Oh non, c’est le jour du défi et avant de commencer, les pauvres filles sont obligées de caler une canette complète de Guru sous nos pauvres yeux impuissants. Elles vont mourir d’une crise de cœur, franchement! Elles sont même obligées de faire comme si c’était bon et nécessaire. Voyons! Bon là c’est gênant, ça court dans la bouette, ça saute sur des pneus pis ça monte plein de paliers d’escaliers. Stacey me fout la chienne à la fin quand elle prend tout son temps rendue en haut pour prendre le drapeau de la victoire des mains de Vincent, mais elle en vient à bout et elle gagne la course! Pauvre Éloïse. On ne sait pas si elle est triste. Ça parait pas en tout cas. Elle sort le discours de la fille qui était prête à tout et qui est contente de la tournure. Bien sûr, fille.

Julie est encore dans le processus de comprendre qu’elle est venue pour rien à OD, vu que personne ne tripe sur elle et elle s’est peignée et maquillée pour mieux pleurer sur son sort. « Je t’aime », dit Vincent, super casual, à Noémie pendant qu’ils jouent au billard. Fais attention à ce que tu dis, monsieur! Elle est d’ailleurs bien nerveuse de l’arrivée de sa rivale Stacey. Elle a hâte de voir la réaction de son beau Vincent. « Noémie, elle vient caliente », qu’elle dit elle-même en se pompant, imaginant les futurs malaises entre les trois.

C’est l’heure du cocktail et ça se passe dans la maison des parvenus. Tout de go, William se garroche sur Naadei pour lui faire un discours intime des plus malaises alors qu’il lui annonce qu’il jette son dévolu au complet sur Andréanne (POURQUOI) et la sublime mannequin trouve ça poche de se faire domper; c’est la première fois de sa vie que ça arrive! En plus, elle n’a personne à qui se confier, vu que toutes les filles sont vraiment absorbées par leurs propres drames insipides.

La nature de fouteuse de trouble de Marjorie semble ressortir rapidement puisqu’elle s’empresse d’aller bavasser à Luis que Noémie, qui a déjà couché avec par le passé, dit des mauvaises choses sur lui. Calme et correct comme gars de 30 ans, il veut aller en discuter tout de suite avec Noémie en présence de Marjorie. Celle-ci refuse, of course, c’est sûrement pas dans son brand d’être transparente et honnête. Dommage pour elle, mon homme voit clair dans son jeu et réalise qu’elle est jalouse, contrôlante et toxique. Je pense qu’elle est en boisson; elle est all in et ne veut que lui. Il lui répond la même chose, mais qu’il veut quand même parler aux autres filles pour être sûr de ne pas se faire tasser trop rapidement. Rappelons-nous qu’on est genre semaine deux, là. Il se sent déjà étouffé, ça regarde mal. Elle s’en va donc faire de la victimisation et de l’apitoiement auprès de Martine, qui, rappelons-le, pogne autant que le dernier album d’Annie Dufresne.

William va voir Andréanne pour lui avouer ses sentiments. Oui, une semaine après l’avoir rencontré. « Je la trouve belle », avouai-je à mes amis. « Je trouve qu’elle ressemble aux pitounes de région, ou genre une fille qui est barmaid dans le Vieux Montréal. », répond Vincent. « Elle a l’air d’une fille qui aurait le chum roux parfait, trois enfants, un chien, en photo sur leur perron, avec des feuilles d’automne partout. Elle porterait une chemise carreautée et des bottes longues », rajoute Marinade. « Une tuque à pompon, une sacoche Michael Kors et des leggings » complète Vincent, terminant ce scénario endossé par tous.

Noémie continue de se plaindre et menace même de partir, entre deux « si tu serais » avec Vincent. Heureusement, il n’embarque pas dans son jeu ridicule. Un gros manque de maturité flagrant, je sais que je ne devrais pas être surpris. Parlant de ça, Vincent veut quand même la sauter.  « La fille est folle, le gars ne se gère pas. Quel duo de pauvres! », constate-t-il.  Noémie s’amuse à s’imaginer la confusion du public devant eux. Confusion ou désintérêt?

Bon on est rendu au 4e épisode de la semaine et je suis déjà over les monologues de Vincent à la caméra. C’est vraiment pas intéressant. Les candidats mixtes sont invités à choisir trois couples qui à date (une semaine in) leur semble les plus crédibles. Ceux-ci devront s’affronter dans un quiz enflammé sur le Québec. Je vous avertis d’avance, c’est gênant.

Jamie et Emilia, Andréanne et William ainsi que Charles et Éloïse doivent répondre à des questions sur la province et ça se déroule exactement comme vous le pensez. « Dans la Manicouagan » « À la Mani » sont proposées parmi les réponses alors qu’il faut compléter le classique de Georges Dor qui va comme suit : « Si tu savais comme on s’ennuie… ». Pas de bonne réponse. (À la Maniiiiiiiic). « J’ai vraiment aucune culture, c’est honteux », dira Andréanne, au travers de ses grandes dents gênées. Elle rajoutera : « L’histoire ne m’intéresse pas. Je ne suis pas quelqu’un qui fait des recherches, qui écoute des films et qui lit sur ça ». Ah pis elle ignore aussi dans quelle région elle se trouve présentement. Pas facile.

Bref, Emilia et Jamie, les gagnants, pourront être à la table lors de la délibération à la maison mixte.

Emilia est cute alors qu’elle va se provoquer des maux de tête en buvant des Bulles de nuit avec Jamie. Ça fait du bien de la voir sans lunettes. Pis aussi que les deux aient du temps d’antenne, disons-le. Bon, Jay pis son alarme fatigante. Il nous annonce qu’un nouveau gars va faire son entrée dans l’aventure et qu’il va vivre dans la maison mixte.

Stacey, qui n’a jamais « voyagé le Québec » partira avec Vincent aux Iles-de-la-Madeleine pour une escapade pleine de vent froid et de Guru. Elle est nerveuse en avion. « Je lui ai mis ma petite main à la cuisse », dit Vincent, alors qu’ils se rendent sur une plage pour faire du kite buggy. Oui, it’s a thing. Ils vont ensuite explorer des roches pis des grottes. Stacey a trop peur de sauter du haut d’un rocher pis ils finissent sur le terrain de Julie Snyder à manger des raisins. Vincent a de la misère à focuser sur autre chose que les « grosses lèvres juteuses » de Stacey. Calmons-nous les grosses lèvres, ici, là, she’s no Marjorie. Julie Snyder apparait via une tablette et avec sa gesticulation incessante, elle annonce à Stacey qu’une surprise l’attend dans un phare sur le terrain le lendemain. On se demande ben gros ce que c’est.

Chez les filles, Martine fait son mea culpa; elle le sait qu’elle est lourde et gossante et elle le dit aux autres, tout en étant lourde et gossante. Elle a le goût d’essayer de s’amuser avant de se faire mettre à la porte. Durant ce temps chez les gars, William vapote dans la maison alors que Luis décide d’essayer d’alléger ses conversations avec sa guidoune plastique agent de bord, ce qui risque d’être ardu, vu qu’elle a l’air d’aimer faire du drame. Pourquoi les gars hétéros tripent toujours sur les filles rushantes? Vous pouvez m’écrire en privé.

Julie, qui a du rouge à lèvres brun dans le front, apprend que c’est elle qui s’en va dans l’activité embarrassante du voyage virtuel cette semaine. « Le retour de la bouteille n’aura pas duré longtemps! », me texte Vincent. Elle est très heureuse et choisit d’y aller avec Patrick. Ils iront faire le tour du monde dans un sous-sol, à l’aide de gros écrans verts. Il est bien content d’y aller avec sa chum de fille.

Il y a beaucoup trop de chapeaux dans ce couple d’amis là. « Ayayaye, le look Matusalem de Julie! », s’exclame Alex. Ils trinquent avec une Poppers devant le Colisée de Rome. « Classy», dit-il aussi. C’est pas long que Patrick parle de son intérêt pour Stacey, alors que Julie l’écoute en faisant des duck faces pour pas qu’il sache qu’elle est déçue. À moins qu’elle essaie d’être sexy? « Je me sens comme je me sens dans la vraie vie. Je me sens skippée » nous dira-t-elle avant de verser une larme. En effet, c’est toujours ses amies qui se pognent les gars qui l’intéresse. C’est triste et cliché. Le spagat boulettes de viande qu’ils mangent a l’air bon, cependant.

« Voyons, il a tu appris à parler en regardant Les pays d’en haut? », que je texte au groupe alors qu’on rencontre Jordan pour la première fois, en même temps que Stacey. Il est un joueur de football de Blainville qui aime les femmes et qui veut triper avec les boys. Soupir. Ah pis il est en amour avec Céline Dion. Il parle vraiment tout croche. Il la trouve cute et les deux déjeunent ensemble et ils discutent en parlant la bouche pleine. Il fait froid mais comme on veut nous montrer de la peau, les deux vont faire une saucette pendant que Vincent se morfond tout seul, au son de la version cheap d’une chanson de Simple Plan en montage. Il ira les interrompre et Stacey ne sait pas où se mettre.

Les filles voient le profil de Jordan à la télé et elles apprennent que puisqu’il rentre dans la maison mixte, elles doivent choisir un garçon à shipper dans la maison des communs. Tout comme la chevelure de Martine, la discussion est un gâchis. Julie s’offusque, elle aimerait que Patrick déménage, afin qu’elle ait des chances de rester, parce qu’elle s’illusionne que les autres gars ne sont pas déjà occupés avec leurs guédailles? Ça se poursuit avec une mise au point sur le fait que Julie a beau se sentir rejetée, elle n’est pas toute seule avec du stress et des insécurités, ok?!? Ya pas juste elle dans la maison, il y a aussi la magnifique Naadei pis les autres! Julie répète aux autres qu’elle est forte, tout en pleurant.

Au retour de voyage, Vincent se rend compte rapidement qu’il a un plus gros faible pour la mollesse qu’il ne le pensait, puisqu’il est vraiment heureux de retrouver Noémie. Stacey prendra vite le bord. Jay vient annoncer que Renaud est le gars choisi pour déménager dans la maison des gars. Chez eux, Carl nous dit qu’il connait Jordan, je pense qu’ils se sont déjà entrainés ensemble?

Le thème du party est vraiment ridicule; tous les candidats sont masqués, puisqu’on souligne la COVID? Ça tombe bien, ça nous sort du quotidien. Julie est bien arrangée et se lance sur Jordan à son arrivée. « On ne mord pas, à moins que tu le demandes », dit-elle, alors que je roule solide des yeux, comme vous tous, j’imagine. Marjorie gagne des points avec Luis, puisqu’elle le prend à part pour désamorcer l’atmosphère lourde entre les deux depuis le 5 à 7. Il est vraiment heureux de voir qu’elle est prête à faire semblant qu’elle est une fille chill et cool pendant encore quelques temps. Il lui donne des bonbons en cadeau, je ne sais pas pourquoi. « C’est mon meilleur cadeau à vie », dit-elle, en parlant des amandes enrobées de sucre qu’on recevait en cadeau de présence dans les mariages dans le temps.

William radote un peu, pendant qu’Andréanne continue à apprendre à connaitre Carl.«  Mais pourquoi tous ces ploucs-là trippent sur elle? Elle est vraiment coucoune! », s’interroge Alex.  Elle semble vraiment flasher sur lui, plus que sur la grosse tignasse, pis elle en parle un peu en disant qu’elle doit trancher dans son cœur et qu’elle sait qu’elle va faire de la peine à quelqu’un.  Stacey déchante rapidement quand elle voit que Vincent est intéressé à Noémie. Il va d’ailleurs dans la chambre avec cette dernière.« Je ne veux pas que ça fasse de trouble », dit-elle. « Ça va en faire, c’est comme un trio Big Mac, la frite vient avec », dit le philosophe des pauvres. Ça prend pas deux minutes que ça se frenche. « Ma soirée était caliente », résume-t-elle, alors que Vincent se réjouit d’avoir enfin goûté aux « lèvres juteuses » de Noémie. Juteuses, dans le sens qu’elle a de la bave qui coule toujours? Qu’elle a de l’écume sur le bord la bouche? Je ne comprends pas.

Au même moment, Charles, qui porte toujours son horrible couvre-chef en feutre, embrasse Éloïse, au son des cris des énervés chaudailles. « Je suis tellement heureuse, je pense que ça parait », précise en vain Éloïse. Non, ça parait pas! Après le party, Vincent va discuter avec une Stacey à la mine basse. Elle dit qu’elle est correcte avec le fait qu’il ait choisi Noémie, mais on voit bien qu’elle est déçue.

Chez les gars, Carl tente de garder les propos d’Andréanne pour lui, mais Charles le leader (traduction : l’intimidateur) le force à dire qu’elle a pratiquement fait le choix de continuer avec lui et non avec William. Je ne sais pas de quoi se mêle Charles dans cette histoire, mais il a l’impression d’avoir été utile à tout ceci.

Les larmes coulent au travers des longs cils de Julie alors qu’elle se fait consoler par Éloïse. Elle ne pogne pas et ça lui fait de la peine. C’est pas de sa faute si la prod choisit encore et toujours le même genre de gars. De l’autre bord, Patrick avertit Jordan qu’ils seront au moins deux à courir après Naadei.

Au souper d’élimination, Jay, arborant à peu près 25 bagues, tente de convaincre à la blague Stacey de jeter son dévolu sur Julie, tsé. Marjorie a été chargée par Martine de dire à Jordan qu’elle est là si jamais il est intéressé. Sorry, Titine, je pense que t’es pas dans les cartes de personne. Emilia et Jamie viennent s’installer avec les mixtes pour délibérer qui partira ce soir. Ya pas de stress, on se doute tous de l’identité de la perdante.

 

Julie est ben contente de ne pas être éliminée. Elle pense être ambassadrice des toutounes. Ok, mais c’est un dating show, chère. En tout cas. Martine est out, mais elle a une dernière tâche avant de partir…En plus d’en profiter pour bitcher contre Naadei à Marjorie avant de sacrer son camp, elle doit choisir deux candidats mâles à mettre en danger pour une éventuelle élimination surprise dans quelques jours. C’est dans le OD Extra (que je ne regarde pas, je mets mon maximum à cinq épisodes par semaine) qu’on apprend qu’elle a choisi… CHARLES ET JAMIE. C’est excitant!

Michaël

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *