OD Chez Nous, épisode 5: Lady Pagaille, vernis et petite barre tendre

Encore une fois cette année, je suis de retour, parce que j’aime ça bitcher contre du monde qui ne m’a jamais rien fait pis qui est probablement plus actif que moi, qui est sur mon divan à siroter un verre de vin. Mais tsé, ils sont pas ici à composer ce texte à moitié chaud, donc c’est qui le cave?

Plus ça change, plus c’est pareil; Jay a beau avoir des cheveux mauves et du splendide vernis (ça a l’air que les matantes ont chialé pas mal sur internet, ce à quoi je dis FRANCHEMENT!), on retrouve encore ses grosses faces de rire exagéré dans le générique. Oh well, on s’évertuera pas à disséquer ce qui me dérange de l’animation du héros de mon tendre ami Alex, qui est dans mon salon avec Vincent, Marie-Ève, Guillaume, Marie-France, Émilie et Raph, qui sont tous venus choisir leurs maris. On nous présente tout de suite les candidats qui se sont tapés une quarantaine pour aller fricoter à la télé. Ceux-ci devaient se vendre devant les internautes pis un vote du public servait à faire rentrer cinq gars et cinq filles direct dans les maisons. La twist? (Retenez pas votre souffle, c’est pas tant prestigieux) Les gars regardaient en direct les filles vendre leur salade et vice-versa. On a donc été gâté avec tous les commentaires misogynes et douche des gars en même temps qu’on nous présentait les filles. Les voici :

Stacey est une fille de Laval qui est à moitié grecque et qui « mange des twists pour souper avec (sa) sauce tzatziki » et qui a l’air d’être vraiment rushante. « Elle est vraiment belle, big! », s’exclame un des primates.

Naadei est une splendide femme de Rouyn-Noranda qui porte une magnifique robe. « Elle est trop belle pour cette gang de ploucs-là! », déclare Alex, alors qu’elle déclare que ça serait « vraiment sick » de pouvoir rencontrer les gars.

« Oh, matante Julie arrive », annonce Alex, alors que la femme ronde de 29 ans vient faire un discours un peu trop énergique. « C’est gênant, les gars rient pour être polis! », observe Émilie en regardant celle qui vous rappellera votre amie un peu intense, mais quétaine à la fois, genre celle qui dit des expressions comme “Ma chum de fille“?. « Can I get a HAY-MEN? », conclut Julie, en citant mal RuPaul.

Andréanne, 27 ans, vient nous dire qu’elle écoutait OD avec ses parents et Carl, un des candidats, est immédiatement sous son charme. « Oh, elle a beaucoup de Crisco entre les boules! », remarque Alex, alors qu’elle parle en bébé à une photo de son chien.

« C’t’une belle madame, ça! », déclare un quelconque gars, alors que Anne-Catherine vient balayer la scène de son regard vide pour nous dire qu’elle est une « p’tite tannante ». Cédrick en perd tous ses moyens, pendant qu’Alex remarque qu’elle a des petits airs de Kathleen.

La jolie Émilia joue la carte de la diversité, puisqu’elle a été adoptée à Bangkok par une mère italienne et un père amérindien.

Frédéryke (j’ai mal au cœur de voir cette épellation) est une jeune exhibitionniste, bien dans son corps. Elle se prend pour Claudie d’une autre saison pis elle veut une belle brochette de mâles.

Noémie est la dernière candidate à se présenter. Danseuse étoile, elle est aussi entrepreneuse et Luis-Maxime, un des candidats, lui a déjà offert son pen et il en est bien bouleversé.

C’est enfin le tour des gars de se présenter. Les filles ne se peuvent plus, en voici la description :

Carl (« avec un C ») est un ti-casse qui travaille en construction « avec un C » , dit-il avec un humour blasant. Il prétend que ses amis l’appelle Mister Good Vibes ou Calvin Clown. « Calisse! », s’exclame Marie-Eve. «Avec un C », rajoute-elle.

Patrick est un jeune pilote libanais. Les filles le trouvent cute et on remarque déjà que Julie prend beaucoup de place et va rapidement gosser, puisqu’elle se met à chanter pendant que les filles essayent d’entendre ce qu’il dit. « Bon, elle se cherche déjà un contrat de musique », dit Alex en parlant de la Nadja des pauvres.

Aussi ben vous le dire tout de suite, je suis ben into Luis-Maxime, ce suppléant de 30 ans qui semble avoir les cuisses serrées dans son pantalon. Julie en perd sa gaine (pas vraiment), alors qu’on découvre qu’il se fait appeler Sweet Lou. Really? Naadei, qui elle aussi semblait triper un peu sur son cas, débande rapidement alors qu’il déclare aimer deux choses dans la vie : le chocolat et les filles. Ah pis il finit par hurler comme un loup. Tsé comme l’autre l’année passée qui faisait le lion, là? Ouin.

Cédrick, ce tatoué monteur d’acier (non, je ne sais pas non plus ce que ça veut dire), se décrit comme un petit criss et un homme à femmes. Ça va, le discours de winner, monsieur? Il parle rapidement de sa fille Olivia qui prend beaucoup de place dans sa vie. « Pas tant que ça, tu vas à OD! », dit Raph, alors qu’il se plante dans son discours.

Jamie et sa grande bouche font de l’humour qui ne marche pas tant chez nous mais qui semble quand même séduire les énervées à la télé. « Il est comme Sansdrick, mais en plus laid », observe Marie-France.

Andréanne adoooore déjà Mickaël, qui dit avoir 22 ans, mais on dirait que j’y crois pas. Ses cicatrices de joueur de hockey-homme des cavernes charment les filles, qu’il appelle « p’tites madames ». Urgh. In this climate?

Charles, qui a de beaux sourcils, est un intellectuel. On avait remarqué, il porte des lunettes, duh.

Bon, plus de 150 000 votes ont été reçus en une heure et on apprend quelles filles entreront dans la maison officiellement. Il s’agit de Stacey, Emilia, Julie, Naadei et Noémie, qui fait quasiment une crise d’épilepsie en apprenant la nouvelle. Ça signifie donc que Anne-Catherine, Andréanne et Frédéryke doivent repartir chez eux. « Vous avez fait une quarantaine pour rien, bye », salue Raph.

Chez les gars, les heureux élus sont Carl, Luis-Maxime (YAY), Patrick, Mickaël et Charles. Ça veut dire que Jamie et Cédrick resteront au Québec. Ben, comme tout le monde, finalement.

OH HO STOP THE PRESS. Ya du gros drame qui se passe sur le plateau, alors que Noémie s’effondre suite à une chute de pression, sous le regard ennuyé de Naadei qui a d’autres chats à fouetter. Same, girl, en fait. « J’va essayer de m’assir », dit la malade après avoir mangé une tite barre tendre.

« On peut tu échanger Julie? », demande Marie-France, alors que Jay nous apprend qu’une autre fille parmi les perdantes pourra être choisie par les gars pour joindre la gang et vice-versa. C’est Andréanne et son air bête qui est choisie par les garçons.  « Parfait, merci », dit-elle, avant de devoir se faire convaincre par la prod de rester dans l’aventure, alors qu’elle pleurniche qu’elle n’est pas sûre de vouloir s’enfermer avec une gang de guidounes. « À soir, prend ça chill, tu vas boire des Bulles de Nuit », se fait-elle dire. « Chu tu obligée de boire ça? », demande Marie-Ève. « C’est quand même réjouissant de voir une fille comme Anne-Catherine se faire rejeter », observe Alex.

Après avoir annoncé que son nouveau personnage se nomme Lady Pagaille, tsé, vu qu’on n’avait pas assez de Capitaine Rebondissement pis l’autre Capitaine Twist (ou quelque chose), Jay demande aux filles de choisir parmi le père célibataire et les grandes dents. C’est ce dernier qui est sélectionné et Cédrick tente de nous faire croire qu’il est heureux de retourner voir sa fille au lieu d’aller tenter de scorer des puces. (Oui, je me tiens avec des hétéros).

Personne chez nous n’a été surpris d’apprendre qu’il y aura trois maisons cette année dans l’aventure clichée et celle-ci sera mixte. « Tous des trans, genre? », questionne Alex, alors qu’on nous présente plutôt trois gars et trois filles qui habiteront ensemble et auront une longueur d’avance sur tous les autres, puisqu’ils auront quelques pouvoirs ou je ne sais pas trop. LES VOICI!

William a 27 ans et est un charpentier aux cheveux longs. « Même si la fille m’intéresse pas, ya des chances que je m’essaie parce que j’ai envie de faire chier les gars ». Ça promet.

Éloïse est une femme de Carignan qui arbore le toupet et qui est cute.

Vincent est un vendeur de char de Laval. « J’me ferme jamais la yeule », déclare-t-il, en ajoutant qu’il est fier de ses grosses lèvres juteuses.

Martine anime des mariages. Elle est prête à se marier. « Ses cheveux sont fucking beaux », observe Noémie. « BOF LÀ, son vieux ombré cheap », dit Émilie.

« Fourre-moi dans la douche Renaud! », s’exclame Alex en voyant cet avocat.

Marjorie vit à Ste-Thérèse, proche d’une esthéticienne, clairement, et est agent de bord. « Je la trouve vraiment belle, je pense que je suis bi. Comme Jay », annonce Alex. « Quand j’veux quelque chose, je l’ai », dit-elle. « Comme des injections, par exemple. », observe Marie-Ève.

Un peu plus tard, les hommes des cavernes découvrent leur maison. « Quand c’est des gars ensemble, le QI baisse toujours », dit Jamie avec raison. « La production travaille fort pour rendre Julie likeable auprès du public! », observe Raph, alors que les filles déambulent dans leur nouvelle demeure. Ya des grosses plogues cheap de Guru, Centre Hi-Fi et autre Poppers partout et un jacuzzi. Naadei ne perd pas de temps et enlève sa perruque, sacre en tentant de dézipper sa robe et s’enfonce dans ses couvertes.

Du côté de la maison mixte, les six candidats apprennent qu’ils pourront utiliser une tablette Bell (ils n’auraient pas pu en partager une, au lieu d’en avoir six? Je dis ça de même) pour contacter un candidat de leur choix, une fois, au moment désiré.

Bon là, tout ce beau monde se rencontrer au vignoble chez les parents de Jay, mais il ne se passe pas tant de choses. La gang de la maison mixte arrive en hélicoptère because why not. « Nous on a marché pour venir au vignoble parce que l’environnement, c’est important. Chacun ses choix de vie », déclare Naadei, hilarante jalouse. Tout le monde s’assoit autour d’une table dans le vignoble, alors que chez nous, Guillaume rushe avec la bande sonore de l’émission. « Martine la fille aux cheveux flops a des airs de Katherine Levac », remarque Alex. La mère de Jay annonce que les candidats mixtes pourront choisir un candidat commun pour aller en date.

William va en date avec Andréanne et se met rapidement le pied dans la bouche en se vantant, pensant qu’Andréanne l’avait spotté lui de loin, alors qu’elle parlait juste de la belle table à laquelle ils prennent place. Il la trouve ben cute, mais elle plus ou moins. « C’est peut-être un petit peu moins mon genre », dit-elle.

Renaud, lui, va s’évacher sur une couverte avec Naadei et la questionne sur son âge, vu qu’elle est la seule qui ne l’a pas dévoilé. Elle dit ne pas donner son âge, parce qu’elle trouve que les gens ont tendance à tout de suite juger une personne sur son âge (ce qu’elle fait allégrement depuis le début de l’épisode sur tous les gars).

Pendant que Mickaël est en discussion avec les babines à Marjorie, Patrick essaie de démontrer à Éloïse à quel point il ressemble à Jay (au pire, décroche!) mais elle n’est pas impressionnée tant. Vincent et Stacey ont de la belle complicité, tout comme Carl et Martine. Celle-ci lui dit « j’t’aime! » lorsqu’il lui dit qu’il rêve d’être pilote de Formule 1.

On finit l’épisode avec le rappeur KNLO, d’Alaclair Ensemble, qui vient chanter une petite toune, alors que Julie se trémousse sous nos regards malaise. « On dirait genre une membre de la famille d’un candidat qui vient le visiter », dis-je. Luis-Maxime et Noémie, les ex-lovers, se déhanchent ensemble sur le beat.

Pour les curieux, voici nos choix de maris cette année :

Vincent a choisi Jamie.

J’ai choisi Luis-Maxime

Raph a pris Carl

Marie-Eve a choisi Renaud

Marie-France a choisi Patrick

Alex a pris Charles

Guillaume a choisi Vincent.

Ok, à la semaine prochaine. Merci de me lire encore cette année.

Michaël

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *