Occupation Double Grèce, épisodes 47-48-49-finale: Chanteuse attardée, exclus et confettis

Dernière semaine de l’aventure et première semaine sans Maude et Jonathan, aka post-apocalyptique pour toutes les madames sur Facebook qui ont parti des pétitions pour boycotter OD parce que leur couple chouchou, qui n’en était pas un, est parti. Tout le monde a survécu? Ok, moving on.

C’est la première nuit tout le monde ensemble dans la maison des filles, pis coudonc, c’est pas de tout repos; Renaud a les hormones dans le tapis et rêve de tremper dans la poupée bout’chou, Julie-Anne et Yan parlent dans le walk-in (elle en profite pour rappeler qu’elle a 28 ans. Ben oui!) et Pézie et Olivier empêchent tout le monde de dormir parce qu’ils jasent toute la nuit. « Je pense que ce soir, Olivier et moi, on va discuter au salon », dit-elle. Faites-donc ça.

C’est la dernière journée en Grèce et pour l’occasion, Olivier a composé une chanson. Ben, c’est la même qu’on entend depuis deux semaines, mais ils tournent un vidéoclip pis pour l’occasion, Jessika chante aussi, avec son look de peace and love pour faire compétition à Ima, la bohème préférée des madames. Pézie défend un peu la chanson de son amoureux, puisqu’elle aussi réalise que c’est un brin quétaine. Tout le monde devient, au fil de la journée, tanné d’entendre ces paroles profondes telles « Hawaii, j’ai le goût, ça s’ra pas douuuuuuux ».

« Vous allez prendre les bouts où j’ai pas l’air trop attardée? », demande Jessika, la pro du filmage. « Dans ce cas-là, on ne filmera pas! », répond Olivier, qui a, visiblement, un sens de l’humour autre que des jeux de mots plates. Une vieille dame grecque craque pour le chanteur de pomme pendant le tournage. Aussi, Renaud nous confie qu’il a pris 10 livres, pendant qu’il engouffre un gyro.

Jay vient annoncer qu’un couple sera éliminé cette semaine et il n’en fallait pas plus pour que Julie-Anne craque; elle chasse Jessika parce qu’elle veut parler à ses chums de fille. So nasty and so rude. Elle ressent la pression d’être en amour et n’est pas sûre de l’être. Pis Jess, elle va bitcher contre elle, avec raison, à Renaud. Pis Catherine qui parle en bébé à Andrew, j’ai la nausée.

Julie-Anne et Yan ont encore un gros « talk » dehors et elle ramène tout à elle, tu comprends? Elle s’en fout des opinions des autres, surtout celle de Ginette de Gatineau, tu comprends? Pauvre Ginette.

On se repasse les auditions de nos candidats et Catherine a l’air perdue et sympathique, Yan est drabe et pâle, Renaud est un trou de cul et Jessika fait du name-dropping, évidemment. Celle qui parait le pire est probablement Pézie, qui avoue vouloir être stratégique pour faire mal aux autres candidats, récolter les secrets pour les utiliser contre eux. Personne n’a l’air impressionné avec elle et c’est le fun de la voir sous un autre jour, son vrai, probablement.

Julie-Anne et Jessika sentent la soupe chaude, elles font donc une autre mise au point. Elles enterrent littéralement la hache de guerre et décident d’être amies. Trop tard, les belles.

Après le souper de délibération qui était sous le signe de la nostalgie et du n’importe quoi, les candidats sont contents d’apprendre que ce soit les exclus qui votent pour éliminer un couple. Ils n’ont donc pas la tâche d’envoyer un des leurs copuler pendant trois semaines dans la maison des losers.

Je réalise bien vite qu’il n’y a pas tant d’exclus que ça, probablement parce que dans ma tête, ça fait un an que la saison dure. Avec un air bête, ils prennent tous place à une table. Alexandra G se lance d’emblée et avoue qu’elle trouve que Pézie est vraiment stratégique et doute de la véracité de ses sentiments pour son gratteux de guitare. « C’est comme un peu une mante religieuse », exagère Michael, qui a beaucoup d’opinions. « Tout ce que Yan est, Julie-Anne n’aime pas », dit Briss au sujet du couple de son amie. Tout le monde se doute bien qu’ils ne dureront pas ensemble. Gregory a beaucoup de choses à dire, pour quelqu’un qui était là deux secondes.

Michael a encore de la rage contre Renaud et il ne le laisse pas l’oublier. « Le mec avait une vie de merde », dit-il, en racontant que tout ce que Renaud voulait, c’était des abonnés Instagram. Alexandra G et ses grosses extensions de cils croient en lui et ses sentiments. Ah pis Philippe, qui s’accroche à ses quinze minutes, pense que Pézie est encore en couple avec Sansdrick.

Julie-Anne et Yan doivent plier bagages, ils n’iront pas voir si c’est doux ou non à Hawaii. Renaud prend le temps de remercier sa grand-mère, sa « mémeille » qui veille sur lui. Deux-trois jokes de train plus tard, le couple s’en va.

Tout le monde est content d’être finaliste, mais Catherine est triste pour son amie et n’a pas le goût de fêter. On fait quoi dans ce temps-là? On va se baigner en chemisette de nuit en soie! Ça finira en minouches dans la couchette.

C’est soir de grande finale et tout le monde est chez nous. Les cellulaires sont sacrés dans un sac commun (no spoiler), les Bulles de nuit coulent, le Tru Luv aussi. Marie-Ève, Vincent et moi, accompagné du plus gros bouton de front que vous n’avez jamais vu, sommes en finale et on est énervés, même en prenant compte du taux de sucre exagéré dans les boissons qui sponsorisent l’émission. Dieu merci, on n’a pas de Guru.

« C’est une piasse plus taxes! », s’indigne Émilie en regardant Jay parler du vote du public. « Trouvez l’étudiante », observe Guillaume, en regardant notre amie. « Oui, oui, là, Aloha », roule des yeux Vincent, déjà tanné d’entendre ça, alors que les candidats posent pied à Hawaii.

« Je suis excitée d’aller faire du surf avec tous mes amis d’Occupation Double! », dit Jessika, qui se rend sur le bord de la plage. « Ah, elle pense qu’elle est dans la gang », remarque Raph. Ils ont droit à un petit cours de surf avant d’aller chasser les vagues. Pompés au Guru, ils font une compétition, jugés par un expert. « NON », lance Émilie, qui regarde Renaud faire des dabs en surfant. Jessika est bien énervée et a hâte de faire des voyages de surf avec son homme temporaire. C’est d’ailleurs ces deux-là qui sont les moins poches et ils gagnent un petit voyage dans une petite île.

Petite ride de buggy pour tous les couples, qui roulent au milieu d’un paysage hallucinant, qui a notamment servi de décor aux films Jurassic Park. « La nature fait du beau travail. C’est mon art abstraite préférée », dit Olivier qui a de la misère à accorder ses mots et qui dit soudainement n’importe quoi. Renaud en profite pour glisser à Jessika qu’elle est la femme de sa vie. Il travaille fort! « Il joue le tout pour le tout pour gagner! », souligne Vincent. Arrêtés sur le bord du chemin, tous se garrochent pour voir des ossements de dinosaures qui trainaient là. « C’est tu des vrais ?! », s’exclame Catherine, alors qu’Olivier annonce avec déception qu’ils sont faits de plâtre. « Ouin mais… vous le saviez, hein? », questionne Émilie, voulant être rassurée par le sens logique des candidats.

Jay vient déranger tout le monde pour leur montrer un vidéo des exclus qui leurs disent un petit mot. « Pézie, t’as pas l’air honnête », dit Philippe. « Pézie et Olivier, je voudrais vous dire quelque chose, mais l’inspiration ne me vient pas », continue Gregory. « C’est sûr que t’as rien à dire quand t’as passé juste quatre jours dans l’aventure », rétorque Olivier, qui ressort son côté intimidateur. « Je vous souhaite une belle vie d’Instagram, d’influenceurs », dit Maryline à Renaud et Jessika. Michael et ses énormes yeux menacent encore une fois Renaud en lui reprochant sa manière de traiter les femmes. « Ce n’est pas lui qui traitait les filles de connasses? », observe Renaud, nous rappelant la citation épique de la saison.

Les deux détestés se rendent à leur petite escapade, qui commence par un tour en petit avion de chasse. « Comment tu te sens? », demande Jess. « Exciting », répond Renaud. Bien qu’il ait peur dans les airs, il est bien avec sa guédaille. « On a certains mots qu’on s’empêche de dire », mentionne Renaud. « J’AI L’HERPÈS! », tentai-je. Ils sont bien contents d’apprendre qu’ils ont une chambre à deux pour la nuit. Quoi de mieux qu’un tour d’hélicoptère après une nuit de baise hideuse? Ils vont voir les chutes qu’on peut apercevoir dans Jurassic Park et Renaud n’en revient pas, au grand plaisir de Jessika, qui aime le voir émerveillé. « Ben oui, mais il n’a jamais rien vu », dit Pascale. « Jessika est un peu Planet of the apes dans la face », observe Alex. « Oh, ça ne se dit pas, ça », confirme Émilie.

Olivier et Pézie vont nager sans cage au milieu de requins. Non, pas la peine de chercher les extraits sur le dark web, personne ne se fait arracher de membre. Quant à Catherine et Andrew, ils vont jaser sur le balcon de leur hôtel. « On se met à parler de tout et de rien », dit-elle. « Surtout de rien », note Marie-Ève. Manquant d’action, la prod essaie de nous faire croire qu’ils se chicanent, alors qu’Andrew ne fait que rappeler qu’OD n’est pas la vraie vie et qu’ils devront s’habituer à leur routine. Il est un peu maladroit et elle pense qu’il est en train de la laisser quand dans le fond, il a juste peur parce qu’il tombe en amour avec elle. Eux aussi iront faire un tour d’hélicoptère et survoleront un énorme cratère. « Vont-ils aller faire un tour d’hélicoptère sur ton bouton après? », me demande Marie-Ève. « C’est Occupation Double, je n’ai pas envie d’apprendre », se plaint Raph, en regardant le couple visiter une base et son musée de la seconde guerre mondiale.

Dernier souper de gang au soleil et Jay me rend nostalgique. La troupe ira finir en beauté sur un bateau et Renaud, convaincu qu’il n’y a pas de caméra autour, dit « je t’aime » à Jessika. Non, non, ce n’est pas pour le grand prix!

« Eh boy, ils ont une demi-heure à faire », dit Raph, alors qu’on arrive déjà en finale en direct, trente minutes avant la fin du show. Mais de quoi vont-ils parler? Il y a beaucoup de Ginette de Gatineau parmi la foule et Alanis est là pour pleurer de joie pour sa chum de fille. Tout le monde est ému de voir leur famille. « J’ai juste envie de pleurer, je sais que j’ai pleuré tout le long de l’émission, mais j’ai le goût de pleurer », lance Jessika. « Ben, elle est moins pire que Maryline, là », dit Vincent. La famille de Pézie est là aussi, avec leur amour pour les chapeaux de feutre d’influenceurs. Le père d’Olivier tente de faire une joke, mais il se trompe et c’est malaise. Jay en profite pour se moquer de l’accent des Gaspésiens, juste avant d’annoncer les grands gagnants de cette année.

Après avoir plogué qu’OD reviendra l’année prochaine, Jay confirme ce que tout le monde se doutait; Catherine et Andrew remportent tous les prix. Andrew est ému et vient pour enlacer sa blonde, mais celle-ci se garroche plutôt dans les bras de ses acolytes. C’est Jay qui les ramène à l’ordre et les rapprochent. Alanis braille, les confettis vont polluer le Vieux-Port, tout le monde est ben content.

« Braille-tu? », me demande Guillaume, alors que les candidats vont dans la foule embrasser leur famille. J’ai un peu d’humidité dans les yeux, quessé tu veux, ça m’émeut, les fins, les dénouements, les retrouvailles. « Ben là, ils ne sont pas perdus en forêt, là, reviens-en! », me disent mes amis sans cœurs.

Voilà qui conclut somme toute une belle saison. Merci de tout cœur à vous, mes lecteurs assidus, merci pour vos bons commentaires, sur Facebook ou en personne, entre deux portes au bureau ou encore par message texte. Je fais ça pour le fun, parce que je m’amuse et que je trouve que mes amis sortent de bonnes répliques. Merci de m’avoir suivi et à l’an prochain. Ben, à moins que j’aille une vie d’ici là, on verra.

Michaël

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *